BIO - Bruno Dieudonné
BIO

Mon travail se positionne comme une correspondance esthétique d’idées ou de concepts représentatives de la société contemporaine. Il s’inscrit dans une méthodologie documentaire avec une vision critique, poétique ouverte à la disruption. Ma pratique oscille entre la maîtrise et la non maîtrise sur le réel capté dans une approche et une esthétique entre Art et Science avec un protocole de prise de vue et de monstration défini : A partir d’un point de vue fixe et d’un décor signifiant, je fais une déclinaison sérielle d’images pour obtenir des typologies de personnages, de situations.
Mes photographies ont une esthétique froide comme une réponse au sujet abordé en lien avec la technologie utilisée. Le traitement numérique me permet de créer une plasticité fabriquée (artificielle) dans le but de créer un rapport ambigu au réel représenté.
Chaque série est une réflexion sur le tissage complexe de l’humain et son environnement tout en proposant au spectateur la possibilité d’une ouverture et non une simple description figée du sujet. La fiction s’invite dans une théâtralisation des gestes et des postures. En référence à Valérie Jouve, mes images sont comme des « situations » dans l’espace concret de la vie quotidienne. Il est important pour moi de faire de la photographie directe dans ces espaces de vie car elle met en jeux le rapport des individus dans leur environnement, une phénoménologie du sentir qui marque notre accès au monde et aux autres. Dans l’espace public, l’Homme manifeste sa présence, sa sensibilité comme son intelligence dans un contexte social, économique et politique donné.
Mes séries se présentent sous la forme de polyptiques, tels des planches d’entomologie ou de tirages individuels mais toujours dans une idée de collection.

Ancien membre du collectif Paris-Berlin, mon travail a fait l’objet d’expositions à la ferme du Buisson, à la galerie Thierry Marlat, pour le Mois Européen de la Photographie à Berlin et pour la Nuit des musées à Berlin et Iekaterinbourg.

En 2003, j'ai obtenu une mention spéciale au Prix Kodak de la critique pour mon travail sur la Suède "Silence".


Entre 2009 et 2007, j'ai participé à des ateliers artistiques pour la Maison du geste et de l'image et j'ai dispensé deux ateliers de photographie à Sciences Po Paris.
Je également travaillé pour l'association Citoyenneté Jeunesse  dans le cadre des "Parcours découverte des arts" pour sensibiliser les collégiens aux enjeux de l'écriture photographique : objéctivité, subjéctivité, intention, mise en scène...

Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie

Top